Présentation de la FMES

Créée en 2003 et absorbée par la FMES en Janvier 2021, l’AMRC regroupe les principaux outsourceurs historiques spécialisés dans la gestion de la relation client à distance au Maroc.
Ils partagent des valeurs et des pratiques communes au niveau éthique et sociale.
Avec un peu plus de 300 acteurs, 120 000 emplois et plus de 14 milliards de dhs de chiffre d’affaires à l’export en 2019, l’outsourcing fait partie des 5 métiers « mondiaux » du Maroc.
La FMES est un pionnier de la stratégie de régionalisation avancée, avec une présence dans 8 régions sur 12 du Royaume.

Les principales missions de la FMES :

– Fédérer tous les acteurs des métiers de l’Outsourcing en premier lieu desquels figurent les opérateurs dans le CRM, le BPO, et le KPO ainsi que l’ensemble des nouveaux métiers que nous souhaitons développer au Maroc

– Donner à ce secteur la représentativité qu’il mérite compte tenu de son importance dans :

  • La création d’emplois : 1e employeur en 2020 (Enquête Rekrute de Janvier 2021)
  • Les revenus à l’export : 3e générateur de devises pour le pays
  • Le développement des régions éloignées des pôles économiques en particulier grâce au télétravail (premier secteur à avoir publié une charte pour le télétravail au Maroc)
  • Le développement de l’emploi des femmes
  • Le développement de l’emploi des personnes en situation de handicap
  • L’insertion du Maroc dans la carte mondiale de l’économie du savoir, de façon générale

– Accompagner les pouvoirs publics dans la mise en place des moyens nécessaires à son développement en particulier au niveau de la montée en compétence du bassin RH mais également au niveau du dispositif réglementaire propre au secteur de l’Outsourcing

– Mettre en place une charte déontologique et de responsabilité sociale propre à l’ensemble du secteur de l’Outsourcing

Mot du président

« Le secteur de l’externalisation des services a démarré au Maroc il y a un peu plus de 20 ans. Les centres de contact, notamment ont su se réinventer en permanence jusqu’à devenir des outsourceurs généralistes, multicanaux, multilingues et multiservices. De nouveaux métiers tels que le KPO ont émergé si bien que l’outsourcing ne peut plus être réduit à des verticaux comme le CRM, le BPO ou l’informatique, mais désigne désormais un secteur à part entière qui consiste dans l’externalisation de l’ensemble des métiers de services à valeur ajoutée.

Après avoir atteint le rang de leader régional, notre Fédération entend contribuer à insérer le Royaume durablement dans l’économie mondiale du savoir » a déclaré Youssef Chraibi (Outsourcia), Président de la FMES.

Charte de la FMES

Secteur de l’offshoring

Au Maroc, et depuis plus d’une décennie, l’Etat accorde une attention particulière au secteur de l’Offshoring de par son importance dans la création d’emplois, notamment, pour les jeunes. En effet, une stratégie de partenariat public-privé a permis au Maroc de réaliser une croissance considérable dans le secteur dès les premières années de lancement.

Chiffres clés

Evolution des recettes du secteur de l'Offshoring 2013-2019

CLIQUER POUR TÉLÉCHARGER

Office des changes